mardi, juin 21, 2016

Ferme électrique & Inked





Avec le mirifique Mathieu Desjardin, on vous a concocté des jolies masques d'animaux de la ferme pour faire la fête à l'occasion de "La Ferme électrique" 2016 & les tee-shirts qui vont avec.
On tiendra un stand (si tu veux te faire dédicacer) et on fera du print en live.

Et le magazine "Inked" a fait un petit article sur moi dans leurs pages.
Oui je suiiiiiis encooooore à poiiiiils... je sais ça n'est plus très original !
allez la biz !

Jeudi, venez je fais une nouvelle dédicace au Pied de Biche ce 23 Juin.
86 Rue de Charonne, 75011 Paris.

Libellés : , , ,

vendredi, juin 17, 2016

EXPO HAARLEM



Et pendant ce temps se tient un festival de comics à Haarlem aux pays-bas où les dessins de notre BD (avec craoman) "Colo bray-dunes 1999" (Zomer Waanzin en Néerlandais) sont imprimés sur des bâches de 10 m pour une expo au musée de la psychiatrie !
J'aurais bien aimé voir ça quand même ;)
dU 1er au 30 Juin.

Libellés : , ,

mardi, juin 14, 2016

Pêle-mêle



Allez un peu de dessins !
Voici pêle-mêle des dessins de participation à des projets collectifs.
Le premier sur le thème de l'hybridation pour un coffret d'artistes orchestré
par Marc Brunier Mestas.
Le deuxième pour illustrer un texte de fou pour le recueil de Snoeg Snodal
"deux doigts dans la prise".
Le dernier est le démon de la fécondité et du polichinelle dans le tiroir pour
un livre collectif à l'occasion du festival de micro-édition à Nancy "L'Enfer" en septembre.
Les têtes, les corps et les jambes seront interchangeables avec les autres dessins.

Libellés : , , ,

lundi, juin 06, 2016

Première dédicace pour "Confessions d'un puceau" ce dimanche 12 juin ! Viens !

mercredi, mai 25, 2016

CONFESSIONS D'UN PUCEAU


Ce 26 MAI sort aux éditions AAARG" Confessions d'un puceau" le recueil de mes "sex adventures" dont j'avais parsemé le magazine quand il était encore bimestriel avec deux histoires INÉDITES quand même parce que faut pas se FOUTE DE LA GUEULE des gentils lecteurs sans qui ben on ferait pas grand chose.
Je ne saurais pas trop comment définir ce livre à venir, j'y suis TOUT SEUL pour la première fois de ma vie et complètement à poils.
Si c'est nul ben c'est QUE ma faute (si c'est super aussi !) je pourrai pas dire c'est à cause de mon frangin Gnot ou de Craoman.
Mais en tous cas, c'est très excitant.

Et puis vu que ma vie sexuelle est passionnante, le livre sera également édité aux pays-bas par XTRA (rien à voir avec la lessive) sous le nom de "De Eerste Keer", ce qui est une putain de bonne nouvelle car notamment en Belgique chérie, pays de la bd, je pourrai être lu en françouse et en flamand !
Et puis aussi l'édition néerlandaise, pour ne rien gâcher, propose une impression en nuance de rouge ! Et je trouve ça assez classe.

Libellés : , ,

SQUATT, Colocation & Appart pourris









Taste y Cool, notre petite maison d'édition reprend du service !
C'est bien de faire des gros livres cartonnés de temps en temps
Mais avec Craoman, nous avons eu envie de revenir à nos premiers amours,
le fanzinat, un espace d'exploration graphique et narrative où qu'on fait ce qu'on veut.
Nous avons choisi un thème universel : LE LOGEMENT !
Plus particulièrement le logement précaire que nous sommes nombreux à pratiquer...
Et c'est le  premier numéro de "Squatt, colocation & apparts pourris" qui se dessine
sous vos yeux gourmands et impatients avec des BD de Dav Guedin, Craoman
+ un texte de l'incroyable Christophe Siébert...
C'est un fanzine que nous voulons participatif et évolutif.
Plusieurs artistes sont prévus pour les prochains numéros et y a peut-être TOI dedans !

Impression numérique, le zine fait une vingtaine de pages.
5 euros + 1 euros de frais de port.
                         













Libellés : , , , , ,

mercredi, avril 27, 2016

EXPOSITION MONTPELLIER




Superbe expo à "la Jetée", nouveau lieu alternatif où se créent des ateliers,
des fanzines, des expos sur Montpellier.
Val le créateur de "Banzaï" nous a invité
 à y exhiber les dessins de nos derniers livres Craoman et moi
pour l'inauguration de l'endroit. Hé oui c'est souvent nous qu'on invite
pour essuyer les plâtres ! C'est comme ça !

C'était pas gagné d'avance et ça s'est superbement bien passé
mais regardez plutôt !









Bon là ça se voit pas trop mais il y avait un monde fou !




Libellés : ,

mardi, janvier 19, 2016

BREIZHSKIN


ELLE EST SORTIE !
La bd sur laquelle on travaille depuis près de 3 ans avec le cousin Craoman
a trouvé éditeur auprès du Label 619. On est super content, le livre est beau.
L'histoire inspirée de faits réels se déroulant en Bretagne dans les années 80,
relate les aventures de jeunes skins bretons nationalistes qui vont passer un
sale quart d'heure armoricain. ça fait plein de fois que je fais ce jeu de mots débile
mais il me fait toujours marrer alors je m'en prive pas...

Nous avons une bonne presse dans l'ensemble mais je sais que le livre fait
parfois débat sur un forum.

Qu'ont-ils bien voulu dire ces deux zozos là ?
Le mouvement skinhead même s'il est présent et peut paraître caricatural,
n'est qu'un prétexte, au même titre que le mouvement indépendantiste Breton,
pour mettre sur la table une tranche de vie dégoulinante de bêtise.
Des jeunes en manque de repères qui se cherchent dans les extrêmes et
se laissent embrigader dans un délire pernicieux.
On ne prend pas position à travers ce récit car évidemment ça n'est pas nécessaire.
Et je trouve ça tellement chiant quand un auteur le fait.
Je sais que c'est bizarre et vicieux de projeter le lecteur dans un univers aussi gênant.
On n'a pas envie de côtoyer ces personnages.
Pour moi l'histoire parle d'elle-même.
Oui ils sont bêtes et méchants.
Je ne vais pas les rendre plus malins qu'ils ne sont,
Je préfère m'attarder sur leur rapport étrange et ambigu,
Le jeu de séduction qui les anime.
Oui ils expriment leur violence sur un pauvre chat faute de mieux.
Oui c'est stupide et cruel.
Mais ils l'ont fait !
C'est ça que je trouve intéressant.
Quelles sont les limites à cette bêtise et cette violence ?
Jusqu'à la scène de rédemption qui en choque plus d'un de par son côté "ridicule"
et "exagérée". Ce que j'aime dans cette fin c'est que justement,
elle est à l'image de tout le reste. Pas du tout dans la nuance.
Pour moi elle renseigne sur l'instabilité émotionnelle du narrateur,
ce mec qui a voulu rejoindre les durs parce qu'il ne l'est pas.
Paraître méchant parce que ça n'est pas sa nature.
C'est ça qu'on y raconte.
N'allez pas y chercher des "discours" ou des "axes".
Juste une baffe dans la gueule en trainant du mauvais côté,
le temps de la lecture.
Et je tiens à rappeler encore une fois que merde j'ai aussi dessiné dedans.
Et voilà tout le monde s'en fout.


Libellés : , , ,